Médiation équine & Equiconscience

Médiation équine  & Equiconscience

Equiconscience

Comment vas-tu ?
Très bien. Je voyage incognito.
Ah ? Et en quoi es-tu déguisé ?
Je me suis déguisé en moi.
Ne fais pas l’idiot. Ce n’est pas un déguisement, ça. C’est ce que tu es.
Au contraire, la preuve que c’est un très bon déguisement : je vois que tu t’es complètement laissé duper.


- Sufi Mulah Nasrudin (dans Le livre du non-savoir, Peter Ralston)

 

Après de nombreuses années de travail et de recherches personnelles sur le soi, l'esprit et la conscience, après de profondes réalisations sur la réalité de l'existence humaine, j'ai fondée ma méthode d'accompagnement thérapeutique, que j'ai nommée "Equiconscience". L'Equiconscience est le fruit de toutes mes années de recherches personnelles, de pratiques et de réalisations sur l’Être et sur l'éducation, lové dans la bogue de mes expériences auprès des chevaux. Cette méthode s'appuie sur l'ontologie à laquelle je me forme depuis plusieurs années auprès de  Peter Ralston, fondateur de l’école internationale de Cheng Hsin.

 

https://static.blog4ever.com/2013/06/742613/P1020418.JPG

L’ontologie, assise de l'équiconscience

Thérapie/Ontologie

Le travail en Equiconscience est fondé sur la recherche en Ontologie. L'ontologie se définit comme « l’étude de l’être ». L’ontologie n’est pas une recherche intellectuelle. Elle n’est pas une science philosophique que nous pourrions apprendre et discuter, ni un dogme auquel nous serions invités à croire. Elle est plutôt un chemin sur lequel chacun s’engage pour expérimenter par lui-même ce qui est vrai.

 

Contrairement à une méthode psychothérapeutique qui assied ses questionnements sur l'hypothèse fondamentale de l'existence/la recherche d'un véritable soi, l'ontologie commence son questionnement sur cette première hypothèse. En allant vers la vérité de notre expérience, nous avons besoin de savoir ce qui n’est pas la vérité ! Croyances. Jugements. Suppositions. Opinions. Conclusions. Quand nous commençons à étudier tout ce que nous tenons pour être la vérité, nous mettons à jour tout un univers dans lequel ce que l’on tient pour vérité se révèle comme relevant du ouï-dire. Si nous ne faisons pas l’expérience de quelque chose, comment pouvons assurer que cette chose est vraie ?

 

L’ontologie est une recherche expérimentale à travers les mécanismes de la pensée et de la perception, les raisons sous-jacentes qui motivent nos comportements et nos schémas de pensée, et les dynamiques de l’expérience et de la relation.

 

Déraciner la souffrance

L'équiconscience est une méthode qui vise à transcender les soucis, les souffrances qui vous préoccupent. Vous allez commencer par clarifier ce qui vous préoccupe et vous mettre en chemin vers une recherche approfondie de ce dont il est question en réalité. Vous réfléchirez sur les origines de votre soi et sa réalité, votre esprit, sur vos émotions, vos réactions... En ontologie, nous nous questionnons non pour repartir avec des certitudes, des nouvelles croyances ou avec un nouveau chapeau en guise de transformation, mais pour changer de paradigme et sortir complètement de l'emprise que notre soi, notre souffrance ont sur nous.

 

Le travail en équiconscience permet de faire de nouvelles distinctions concernant tout ce que vous considérez comme acquis ou vrai, d'acquérir des outils qui vous permettent de voir les choses pour ce quelles sont, de toucher votre plus grande sincérité, de devenir libres que ce qui vous entrave et d'être plus efficaces.

 

La contemplation, outil pour l’équiconscience

En ontologie, nous utilisons l'outil de la contemplation pour aller vers une plus grande clarté de ce qui nous préoccupe. Tout peut être contemplé, de la plus insignifiante de nos habituelles réactions, à notre plus profonde question existentielle. Nous choisissons le sujet sur lequel nous avons envie de travailler - par exemple une réaction récurrente qui nous fait souffrir - puis nous remontons la piste de sa manifestation jusqu'à ce que nous dénichions ce qui est fondamentalement vrai à son sujet. En déroulant tel un fil les différentes traces de notre existence, nous pourrons voir ce qui se trouve à l’autre bout (s’il s’y trouve !). Ici, nous pratiquons donc l'équicontemplation !

 

La présence du cheval-thérapeute nous incite ici à rester présent et à faire face à notre authenticité - il nous renvoie ce qui est honnête et vrai de nous-mêmes à chaque instant. Le cheval est un être totalement libre de jugement, il offre donc un espace de recherche personnelle dénué de toute attente de résultat, de tout attachement émotionnel, de toute manipulation relationnelle. Ainsi, il est garant d'un espace de sécurité ou chaque instant peut être mis à profit de notre effort de travail vers la conscience directe.

 

Equiconscience pour les adultes : honnêteté, efficacité, liberté

Il n’est pas nécessaire de penser que notre souffrance est une « fatalité », que « c’est la vie », car si nous réussissons à faire de nouvelles distinctions la concernant, il est possible de ne plus la générer.

 

L'ontologie associée à la médiation du cheval nous amène dans un premier temps à devenir très honnêtes vis à vis de nous mêmes. C'est un premier pas sur le chemin de notre enquête personnelle.

 

Cette méthode permet de faire de nouvelles distinctions dans notre expérience, et de cesser de nous appuyer sur le ouï-dire ou sur les certitudes partagées : c’est ce que l’on appelle devenir conscient ou grandir en conscience. Et faire de nouvelles distinctions permet toujours de devenir plus efficace dans la vie.

 

Une fois que nous commençons à distinguer avec une plus grande précision les rouages de notre souffrance ou de notre bonheur, nous pouvons aller encore plus loin, jusqu'à nous éveiller à voir les choses telles qu'elles, puis en tant que telles, et nous devenons alors de plus en plus libres d'apprendre à nous libérer totalement de notre soi, et d'Etre simplement.

 

 Equiconscience pour les enfants et les adolescents

Je travaille beaucoup avec les enfants et les adolescents, en particulier avec le couple enfant/parent.

 

Passer un moment ensemble avec un cheval est une occasion de renouer des liens, de comprendre en profondeur la façon que chacun à de penser, de vivre les situations, de s'accueillir différemment. L'espace d'une séance d'équiconscience offre l'opportunité de comprendre et d'accueillir pleinement les différences que nous n'aurions pas même imaginées.

 

J'ai été formée en pédagogie Montessori et j'accompagne au quotidien des enfants et des adolescents surdoués. Il suffit parfois de changer de vision des choses pour comprendre que l'échec n'existe pas en dehors des concepts-socio-culturels pré-établis, et que si "échec" ou "difficultés" il y a, elles ne se trouvent peut-être pas en réalité sur ceux à qui on les fait porter.

 https://static.blog4ever.com/2013/06/742613/P1020298.JPG

 

 



17/05/2016